Promotion allaitement maternel Suisse

Symposium 2020 Zurich

27 août 2020; après-midi (en allemand, sans traduction simultanée)


Inscription sur la site en allemand



La santé mentale après la naissance

La naissance d’un enfant s’accompagne de changements considérables. La situation de vie personnelle et l’environnement familial influencent également la transition vers le nouveau rôle de mère. L’intensité et la portée des sentiments dépassent tout ce que la femme enceinte attendait. Les changements hormonaux, le manque de sommeil et la certitude de devoir être constamment présent pour l’enfant et d’en porter la responsabilité pendant de nombreuses années peuvent devenir un fardeau. Des crises psychiques peuvent survenir immédiatement après l’accouchement et pendant toute la première année de vie.
 

cliquez pour agrandir





Inattendue, douloureuse mais prometteuse : ma dépression postnatale

Annika Redlich; Directrice administrative de l’association Dépression Postnatale Suisse


Environ 15 % des mères subissent une crise mentale après l’accouchement – caractérisée par l’épuisement, l’anxiété, des crises de panique, des sentiments de culpabilité et même des pensées suicidaires. Pour les femmes qui souffrent d’une dépression postnatale, chaque jour est un défi qu’elles doivent surmonter.


Souvent, les personnes concernées n’osent pas parler de leurs pensées et sentiments accablants. Même les professionnelles et les professionnels n’ont pas toujours l’expérience nécessaire pour poser le diagnostic et proposer un traitement. J’ai moi-même été touchée par une dépression postnatale après la naissance de ma fille et je n’ai pas reçu un traitement approprié pendant longtemps. Dans cette présentation, j’aimerais vous montrer comment je profite aujourd’hui de mon expérience personnelle pour essayer d’abréger la souffrance de nombreux pères et mères qui se trouvent dans cette situation difficile et quelles sont les possibilités dont disposent les professionnelles et les professionnels pour y contribuer.


Les caractéristiques de l’enfant et la relation mère-enfant : leur interaction en prenant l’exemple des troubles précoces du comportement alimentaire

PD Dr med. habil. Fernanda Pedrina; Spécialiste en psychiatrie et psychothérapie d’enfants et d’adolescents FMH, Zentrum für Entwicklungspsychotherapie Zürich


Le développement nutritionnel d’un nourrisson, du réflexe de succion à la consommation de divers aliments de façon autonome, est un processus extrêmement complexe et susceptible d’être perturbé. À part la maturation neurophysiologique, la relation et l’interaction avec les personnes les plus proches jouent un rôle central – notamment l’allaitement maternel au début, puis l’intégration dans le contexte social. Les inquiétudes concernant l’épanouissement de l’enfant et son comportement alimentaire sont très fréquentes et les cas graves peuvent déclencher une grande anxiété chez les parents. Différents exemples de tableaux cliniques de troubles précoces du comportement alimentaire permettent d’identifier des types de maladie dans lesquels une relation difficile entre la mère (les parents) et l’enfant apparaît parfois comme une conséquence, parfois comme une cause d’un développement non souhaité de l’enfant. Dans les deux cas, le soutien professionnel de la mère ou des parents concernant leurs rapports avec le nourrisson fait partie de l’intervention thérapeutique.



Naissance et santé psychique des pères
Egon Garstick; Psychothérapeute ASP/SBAP, thérapie parentale et travail avec les pères dans le cadre de «Arche für Familien» Zurich

L’intervenant comprend ce titre, qui suscite de nombreuses associations, comme un mandat pour parler des questions et sujets suivants :



Réflexions sur l’émancipation de l’homme : en guise d’introduction, voici une citation du professeur Josef Aigner (Innsbruck), chercheur sur les thèmes liés aux hommes et aux pères : « Évidemment, les garçons et les hommes rencontrent des difficultés dans leur développement en raison de la domination maternelle déterminée par le patriarcat, qu’ils doivent faire des efforts pour développer leur identité de genre et qu’ils restent par la suite incertains quant à leur sexualité, ce qu’ils cherchent souvent à dissimuler en mettant en scène leur masculinité. »


Depuis une vingtaine d’années, je rassemble des expériences passionnantes sur tous ces sujets dans le cadre de la thérapie parentale, du travail avec les pères et de la coopération interdisciplinaire avec les pédiatres, les professionnelles des soins et les sages-femmes, entre autres lors des consultations pour parents de bébés qui pleurent facilement à la clinique pédiatrique de l’hôpital Triemli.



La période postnatale et la prise de médicaments – quels sont les aspects à prendre en compte ?

Andrea Burch ; Pharmacienne diplômée, pharmacienne clinicienne FPH



En cas de grossesse pendant un traitement psychopharmacologique, voire du début d’un traitement médicamenteux pendant la grossesse ou peu après, les femmes, leurs familles et le personnel médical sont souvent confrontés à l’incertitude et l’angoisse.


Afin de pouvoir répondre aux questions qui se posent, il est nécessaire d’avoir une compréhension approfondie du médicament : quelle est son influence sur l’enfant à naître ? La mère est-elle « autorisée » à allaiter malgré la prise du médicament ?


Outre l’influence possible du médicament sur le fœtus ou le nourrisson, il ne faut pas oublier que la grossesse peut modifier l’effet du médicament : est-ce que l’effet est le même chez les femmes enceintes et non enceintes ? À quel moment du post-partum l’organisme de la femme recommence-t-il à fonctionner de telle manière que le médicament agit comme si elle n’avait pas été enceinte ?


L’objectif principal de la présentation est de promouvoir la compréhension de la compatibilité, voire l’incompatibilité, des médicaments psychotropes avec l’allaitement. Des conseils sur l’obtention d’informations factuelles et sur leur évaluation dans la pratique seront donnés.


Un autre thème seront les modifications de la pharmacocinétique périnatale de certains médicaments ; l’attention portée (ou non) à ces modifications peut influer sur le succès du traitement et sur les effets indésirables.


Adresse
de fr it en
0
Semaine mondiale                    >Symposiums                               >2020 Zurich2020 Lausanne2020 Bellinzona2011-2019Politique                                              >Pour les professionnel-les-sInfopostInformations aux médias